jeudi 25 avril 2013

Emmanuel Todd et son mystère électoral: Pourquoi la famille souche-communautaire vote à gauche et la famille nucléaire à droite ?

Dans leur denier livre, Le mystère français, Hervé le Bras et Emmanuel Todd se demandent pourquoi les régions de famille souche et communautaire (grand sud-ouest, Bretagne, l'Allier et la Nièvre) vote à gauche et les régions de familles nucléaire (le très grand bassin parisien) à droite, avec une exception notable: l'Alsace.

E.Todd, Le mystère français, Seuil, 2013
Dans les entretiens qu'il donne aux différents médias, E.Todd explique mal le fait que les votes de gauche sont donnés par des régions ou les notion d'égalité et de liberté ne sont pas portés par les systèmes familiaux. Il s'explique mal aussi le fait que la droite recueille une majorité de voix dans les régions qui ont fait la Révolution française ou là les valeurs de liberté et d'égalité sont affirmées.

Emmanuel Todd n'accepte pas le fait que l'axe égalité-inégalité n'est plus le principal. L'axe dominant de valeurs est aujourd'hui liberté-autorité ou dit autrement individualisme-holisme

D'ailleurs lui même est bien conscient de cela, il faut simplement le lui rappeler. Dans son Invention de l'Europe, il écrit :" L'analyse des structures familiales et leur distribution dans l'espace permet de saisir, à la source, la diversité européenne. Les mondes paysans qui se stabilisent entre la conquête romaine et la fin des grandes invasions ne définissent pas un type unique. Dans certains dominent des systèmes familiaux nucléaires accordant une large autonomie à l'individu; dans l'autre, au contraire, des systèmes familiaux complexes attachant fortement l'individu au groupe."
E.Todd, Le mystère français, Seuil, 2013



Il a aussi bien rappelé le jeu fondamental de l'espace anthropologique français du holisme et de l'individualisme dans le Mystère français.

Emmanuel Todd doit admettre, dans un contexte globalisé marqué par la civilisation anglo-saxonne, que l'axe clivant les hommes est aujourd'hui celui de la liberté individuelle face à l'autorité d'un groupe. Ce fut le fondement de l'affrontement anthropologique et idéologique de la Guerre Froide, c'est le même qui taraude l'espace français aujourd'hui.

La distinction classique qui énonce que la droite défend davantage la valeur de liberté et d'individualisme alors que la gauche défend d'abord l'égalité des hommes intégrés dans un collectif devient de plus en plus pertinent. Un seul bémol à cela: la liberté de moeurs est bel est bien défendue par la gauche.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire